La méthode Agile, gérer vos projets en toute flexibilité

Le marché actuel est de plus en plus évolutif. Pour cette raison, beaucoup d’entreprises recherchent des procédures de gestion de projet plus efficaces.

La méthode Agile fait partie des récentes innovations méthodologiques. Trouvant ses origines dans les entreprises spécialisées en développement de logiciels, celle-ci s’est rapidement étendue à tous les secteurs. 

En effet, dans le fonctionnement traditionnel, le fait d’introduire des modifications peut avoir un impact majeur sur les délais, les dépenses et les charges de travail.

Pour mieux s’aligner à la demande des utilisateurs, les startups préfèrent donc développer leurs produits rapidement. Elles peuvent ensuite réaliser un Product-Testing. En utilisant cette méthode, elles peuvent adapter leur offre en fonction des expériences utilisateurs.

La méthode agile : Définition

Le management Agile est une manière d’aborder une mission de manière flexible et réactive. Le processus de développement est divisé en petits segments itératifs. 

L’équipe effectue régulièrement des évaluations critiques, afin de déterminer les prochaines étapes. Bien souvent, le résultat final est différent du prototype initial. Toutefois, celui-ci répond mieux aux besoins des clients.

Et pour les visionneurs, un résumé en 2 min 23

Les origines de la gestion de projet Agile

La méthode Agile est née d’une série d’évènements qui ont débuté dans les industries de pointe aux Etats-Unis. 

En 1986, un article publié par le Harvard Business Review présente des éléments qui s’apparentent aux principes Agiles. A partir de l’analyse des procédures d’entreprises de différents secteurs, les auteurs identifient les conditions nécessaires au développement d’un produit. Ainsi, le travail de production, est assez proche d’un match de rugby. L’équipe doit être capable d’évaluer la situation et de réagir, comme les joueurs sur le terrain.

Sur la base de cette analyse, un article présentant les bases du cadre “Scrum” voit le jour en 1995. Inspiré de la métaphore du jeu de rugby, le terme désigne le travail réalisé par les joueurs pour atteindre un objectif commun. L’équipe est donc libre de déterminer le meilleur moyen d’atteindre ses objectifs. 

Enfin, au début de l’année 2001, des professionnels de l’industrie informatique se réunissent à Snowville, dans l’Utah. Ces derniers se sentent frustrés par la lenteur du système de l’époque et décident de se réunir pour réfléchir à une approche plus réactive et flexible . Le Manifeste Agile, ainsi créé, résume les nouvelles procédures de développement de logiciels.

Comparatif 

Il existe différentes manières de conduire un projet. Toutefois, la méthode Agile est souvent opposée aux techniques plus traditionnelles . Pour mieux comprendre cette opposition, voici les éléments qui distinguent ces deux approches. 

L’environnement Agile

L’esprit Agile est une nouvelle vision du développement de produit : travail d’équipe, coopération, gestion de temps et surtout adaptabilité. Son implémentation nécessite un changement dans la culture de l’organisation. 

Ainsi, les équipes reçoivent plus d’autonomie et peuvent définir leur calendrier dans le respect des directives générales. Par ailleurs, elles effectuent des études de performance tout au long de la mission.

La méthode permet alors,de détecter les erreurs et par conséquent, de trouver des solutions rapidement. Le produit peut ainsi évoluer en fonction du feedback des utilisateurs. 

Enfin, les équipes évaluent en permanence la portée et la direction du projet.

Le développement agile peut être utilisé dans le monde du web
Agile, une méthode efficace

La méthode traditionnelle

Avant Agile, les missions étaient abordées suivant un cycle séquentiel : phase initiale, planification, lancement, suivi et fermeture. L’approche traditionnelle se caractérise par des procédures linéaires et rigides. Le temps et le budget sont généralement fixes et le changement est difficilement réalisable.

Par ailleurs, les équipes sont sous la direction d’un manager. Les détails tels que les spécifications ou le calendrier de production sont précisés, dès la phase initiale. Cela peut parfois conduire à une dérive des objectifs, surtout lorsque la demande des utilisateurs évolue.

En outre, les tests utilisateurs sont planifiés à la fin du projet. Aucun retour ni modification ne peut être envisagée au cours du projet. En conséquence, les retouches ou les révisions à posteriori peuvent coûter cher à l’entreprise. Dans le pire des cas, le produit peut même être retiré du marché.

Enfin, les délais de production sont assez longs — des mois, voire des années. Ce qui peut soulever de nombreux problèmes dans les secteurs comme l’industrie informatique.

Comment implémenter la méthode Agile ? 

La structure Scrum

Pour appliquer le processus Agile, l’entreprise doit avant tout mettre en place une structure « Scrum ». Celle-ci consiste à rassembler les détails d’une mission et les utiliser pour définir un calendrier.

Un cadre Scrum nécessite également de définir les rôles de tous les acteurs impliqués.

  • Le Product Owner est l’expert du produit. Il précise les termes de la commande et communique les exigences du client. Il aide également les différents acteurs dans la réalisation des objectifs. 
  • Le Scrum Master est la personne responsable de l’ensemble du processus. Il prend en charge la communication et la liaison entre les différentes équipes.
  •  La team ou l’équipe désigne les experts chargés de la réalisation et du développement des livrables.

Les Sprints 

Le Scrum Master décompose ensuite la mission en petits segments appelés “Sprints”.

Le terme “Sprint” désigne les différents cycles, pendant lesquels l’équipe construit, révise ou réforme le produit. De manière générale, les sprints sont des périodes de travail intensif pouvant durer entre 1 à 4 semaines.

Chaque sprint commence par une réunion de planification. Les acteurs identifient les objectifs du décident du temps nécessaire pour les atteindre.

Pendant le sprint, les membres se concentrent exclusivement sur la réalisation de l’objectif spécifié. Toutefois, des réunions quotidiennes permettent de faire le point sur l’avancement et le planning. Les acteurs peuvent également évoquer les difficultés dans la réalisation de la mission.

Comme le mode de fonctionnement est extrêmement flexible, les équipes peuvent modifier leur stratégie à la fin de chaque sprint.

Exemple d'un board scrum pour vous aider à mieux gérer vos projets
Scrum permet de travailler avec la planification Kanban

Les rapports d’avancement

Dans le fonctionnement Agile, il existe plusieurs manières de réaliser un reporting.

À la fin de chaque sprint, les membres de l’équipe rencontrent le Product Owner ainsi que tous les acteurs concernés. Cette session permet de réaliser une démonstration ou livrer un produit 1.0. Les personnes présentes peuvent également décider des modifications ou des révisions à apporter au produit.

Parallèlement, le Scrum master organise des réunions périodiques. Chaque sprint est examiné en profondeur, afin d’identifier les failles éventuelles. A la fin de cette réunion, les équipes peuvent modifier leur planning ou leur processus interne.

Pour aller plus loin: Qu’est-ce qu’un micro-manager ?

Pour les équipes virtuelles

Si des acteurs du projet travaillent à distance, la fluidité de la communication doit être assurée. Utilisez un logiciel de messagerie instantanée accessible à tous les membres. Ceci permet d’éviter que des informations importantes ne se perdent dans le processus de communication.

Quelle méthode utiliser ?

Les adeptes du management Agile affirment que la méthodologie présente de nombreux avantages. En effet, l’environnement permet d’utiliser les ressources efficacement. Par ailleurs, cette manière de conduire un projet permet de détecter les problèmes rapidement.

Cependant, il existe de nombreux inconvénients. Certains projets connaissent une évolution constante, sans jamais aboutir à un résultat. En outre, la gestion Agile ne convient pas aux organisations qui ont du mal à accepter le changement.Toutefois la prise en compte des expériences utilisateurs conduit à de meilleurs résultats.

Ainsi, compte tenu de l’évolution constante du marché, la méthodologie Agile est une bien meilleure option pour les entreprises.

Est-ce que cet article vous a plu ?

Cliquez pour voter

Résultat de l'article / 5. Nombre de vote

pas encore de vote, soyez le premier

As you found this post useful...

Follow us on social media!