Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Le référencement SEO est un vaste sujet. Vous avez déjà certainement entendu que la stratégie de création de contenu est indispensable à tout entrepreneur en 2020. Donc que vous devez absolument créer un contenu de qualité pour que Google mette en avant votre site et que vous soyez donc mieux référencé. La légende voudrait même que vous n’ayez pas d’autre effort à faire que celui-ci.

Malheureusement, c’est loin d’être la vérité. Dans le monde réel, créer un contenu de qualité uniquement n’est pas une stratégie suffisamment efficace pour arriver en tête de classement des recherches Google. Vous devez également apprendre à optimiser votre contenu en utilisant les techniques de référencement que nous allons développer dans cet article.

Pour reprendre les résultats d’une récente étude menée par des professionnels du référencement (en l’occurrence HubSpot), la plupart des experts en la matière considèrent que les techniques de référencement impactent à plus de 25 % votre classement sur Google. Ce qui ne parait pas énorme au premier abord.

Pour schématiser, le référencement vous apporte les bases sur lesquelles toutes les autres techniques d’optimisation de contenu, comme la création de lien, vont venir se poser. Si vos bases ne sont pas solides, il sera donc nettement plus compliqué pour votre stratégie SEO de fonctionner.

Dans cet article, nous vous proposons donc des conseils pratiques pour booster votre optimisation SEO, en insistant notamment sur les 4 catégories suivantes :

  • les titres et méta descriptions de votre page ;
  • la qualité de votre contenu ;
  • la dénomination de vos adresses URL ;
  • les éventuels ajustements à l’échelle de votre site.

En vous expliquant ce que vous devez, mais aussi ne devez pas faire, vous pourrez booster chacune de ces catégories.

Optimisation SEO : travailler vos titres et méta descriptions

Pour la faire simple, les titres et méta descriptions de vos pages contrôlent plus ou moins la manière dont ce dernier va apparaître sur les résultats des recherches Google des internautes.

Pour vous donner un exemple plus parlant, voici l’un de nos derniers articles tel qu’il apparaît dans le moteur de recherche Google.

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Les textes que vous voyez s’afficher ont été rédigés (et donc choisis) par nos soins. Il s’agit du titre et de la méta description de la page en question. Pour pouvoir les modifier à votre guise dans l’interface WordPress de votre site, vous devez installer un plugin. Les plus populaires sont Yoast, ou SEO Framework (personnellement, nous utilisons Yoast).

Comme les images sont plus parlantes, voici à quoi ressemble Yoast sur WordPress et comment choisir vos titres et méta description.

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Passons maintenant à la pratique et aux méthodes pour booster votre optimisation SEO.

Ce qu’il faut faire : utiliser votre mot clé de manière naturelle

Essayez autant que possible d’inclure – pas plus d’une fois – la requête que vous allez cibler pour chaque page dans le titre et la méta description.

Cela permettra non seulement d’envoyer à Google une indication claire sur le contenu de votre page. Cela aidera également les internautes à mieux évaluer l’intérêt que peut avoir votre contenu en fonction de leur recherche sur Google.

Autre stratégie payante en matière d’optimisation SEO : l’utilisation de certains mots comme “meilleur”, “2020” ; “classement”, “gratuit”, etc. Ces mots clés vous permettront d’être mieux référencé pour les recherches longues. Aussi de capter plus de requêtes sur Google. Par exemple, si un internaute fait la recherche “plugin SEO WordPress”, il y a de fortes chances qu’il clique sur un titre comme celui-ci “Meilleur plugin SEO WordPress 2020”. En ajoutant ces termes à vos titres et méta descriptions, votre site aura plus de chance de capter ce que l’on appelle le trafic “long tail”.

Pour finir, un bon moyen de remonter dans les résultats des recherches Google est d’inclure votre requête cible au début de votre titre ou de votre méta description. Selon les experts, les utilisateurs se concentrent principalement sur les deux premiers mots de votre titre. Afin de mieux communiquer le contenu de votre site, il est donc intéressant que votre mot clé fasse partie, ou se rapproche autant que possible de ces deux premiers mots.

Ce qu’il ne faut pas faire : écrire un titre ou une description trop longue

Google affiche généralement votre titre dans une limite de 50 à 60 caractères Votre méta description s’affichera quant à elle dans une limite de 160 caractères. Cependant, nous vous conseillons de faire en sorte que votre titre reste bien en dessous de cette limite fixée par Google.

En nous basant sur les données de l’étude citée un peu plus haut, les titres de 15 à 40 caractères sont ceux qui performent le mieux. En effet, les titres de page qui se trouvent dans cette limite ont un taux de clic de près de 9 % plus important sur les résultats de recherche Google.

Une autre erreur à éviter serait d’oublier votre CTR organique. Au-delà des effets que le titre et la méta-description vont avoir sur votre référencement, ces derniers sont avant tout ce que Google va afficher dans ses résultats de recherche.

Il est donc important de comprendre que même s’il est intéressant d’y inclure votre mot clé, votre titre doit surtout donner envie aux internautes de cliquer sur votre site. Ce en tenant compte de la concurrence provenant des autres résultats. C’est ce que l’on appelle le CTR organique.

Or, ce dernier sera plus important si votre titre est bien écrit et répond directement à la requête ciblée. C’est précisément ce qui vous permettra d’améliorer votre référencement, et de passer devant les sites qui pourraient se classer au-dessus du vôtre en termes de SEO. Partez du principe que si vous ne publieriez jamais une annonce Google bourrée de mots clés, la même règle doit s’appliquer pour vos titres.

Comment augmenter son CTR organique

Pour booster votre taux de clic organique, voici quelques conseils à suivre :

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre
  • Évitez les mots clés trop puissants. En effet, les titres contenants les mots clés dits “puissants” ont un CTR 14 % moins performant ;
  • Apportez une touche d’émotion (qu’elle soit positive ou négative) à vos titres. Les titres impliquant une émotion auront un CTR 7 % plus élevé.
  • Posez les bonnes questions ! Tous les experts le disent, les titres contenant une question ont un CTR plus élevé (en moyenne de 15 %).

Pour finir, n’oubliez pas d’appliquer ces conseils à votre meta description. Si nous nous sommes ici concentrés sur votre titre SEO, les mêmes principes s’appliquent à votre description. Les résultats de recherche proposant une description unique ont un CTR de 6 % plus élevé que ceux qui n’en ont pas. Raison de plus pour vous y intéresser de près.

Améliorer le référencement de ses mots clés en optimisant son contenu

Une fois que vous aurez optimisé votre titre et meta description, vous pourrez passer au plat principal en matière de technique de référencement : à savoir votre contenu. Voici quelques conseils à suivre pour l’optimiser au mieux et augmenter le trafic sur votre site.

Utiliser votre requête cible à plusieurs reprises

Si vous ne le savez pas encore, mieux vaut vous prévenir tout de suite. L’époque où il vous suffisait de bourrer votre contenu de mots clés est bel et bien révolue. Cela ne veut pas pour autant dire qu’il n’est pas important de l’utiliser à plusieurs reprises.

La question que vous pouvez vous poser est donc de savoir qu’elle est la densité de mot clé idéale pour votre contenu. Selon Google, la perfection n’existe pas. John Muller, qui travaille chez le géant de la recherche en ligne, affirme par exemple qu’il ne recommande pas aux créateurs de contenu de se concentrer sur la densité de requête cible. D’ailleurs, les moteurs de recherche sont clairement passés à autre chose.

Cependant, la plupart des webmasters et des spécialistes du référencement ont un avis bien différent sur la question. Selon eux, pour un article (ou une page) de 1 000 à 1 500 mots, il serait recommandé d’inclure votre mot clé entre 5 à 7 fois. En plus d’inclure vos mots clés dans le corps de votre contenu, il est aussi important que ces derniers figurent dans vos titres H2.

Malgré tout, n’ayez pas la main trop lourde et évitez de les utiliser dans toutes vos phrases. Passé un certain stade, ajouter plus de mots clés aura l’effet inverse, et peut donc faire sombrer votre référencement. La bonne nouvelle est que vous n’aurez pas vraiment à vous préoccuper d’atteindre la densité idéale : vous pourrez tout simplement vous reposer sur votre plugin comme Yoast, qui vous indiquera la marche à suivre en fonction de la longueur de votre contenu.

Faire figurer son mot clé dans les premiers 100 mots de sa page

Une bonne pratique en matière d’utilisation de votre mot clé est de le répartir uniformément dans l’ensemble de votre contenu. Cependant, il est crucial qu’il fasse son apparition le plus tôt possible, et en particulier dans les 100 premiers mots que vous allez rédiger.

En plus de vous faire bien voir des moteurs de recherche, cette stratégie aidera également vos visiteurs à comprendre très rapidement quel est le sujet de votre contenu. Si vous allez effectivement tenir la promesse que vous leur avez faite dans votre titre SEO.

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Mentionner rapidement votre mot clé (en vue de booster votre référencement) devrait se faire naturellement. Après tout, si votre contenu traite bel et bien de ce dernier, vous ne devriez avoir aucune difficulté à l’utiliser le plus tôt possible.

Varier les mots clés

Avec le temps, Google est devenu de plus en plus malin et a considérablement affiné sa compréhension des contenus web. Désormais, en plus d’utiliser votre requête cible, le moteur de recherche souhaite également que vous utilisiez des synonymes.

C’est ce que l’on appelle les mots clés LSI. Dans l’optique d’optimiser votre contenu, et de le rendre le plus pertinent possible (mais aussi le plus agréable à lire), il vous paraîtra logique de ne pas répéter en boucle votre mot clé, mais plutôt d’utiliser des synonymes. Si vous manquez d’inspiration dans ce domaine, vous pouvez vous tourner vers un outil comme LSIGraph qui vous permettra de générer une liste de mots clés associés que vous pourrez reprendre dans votre contenu.

Miser sur les liens internes

Ajouter des liens dans votre contenu, et notamment des liens externes vers d’autres sites, est l’une des stratégies les plus efficaces d’optimisation SEO. Il est aussi important d’inclure des liens internes, redirigeant les internautes vers des pages connexes de votre propre site.

Cette technique aura deux principaux avantages. Le premier sera de donner à Google un peu plus de contexte autour du contenu de votre page (même si les liens internes n’ont clairement pas le même impact que ceux vers des sites d’autorité).

L’autre effet intéressant de cette méthode de référencement est qu’elle permettra de réduire votre taux de rebond, et donc de garder aussi longtemps que possible les visiteurs sur votre site. Là encore, vous enverrez à Google le signal que vous offrez un contenu de qualité. Ce qui lui donnera envie de vous mettre plus en avant.

Attention à ne pas oublier les images

Vous l’aurez compris, l’optimisation SEO passera énormément par votre contenu écrit. De plus, loin de nous l’idée de vous inciter à oublier une autre forme de contenu, tout aussi cruciale pour votre référencement. En l’occurrence, les images.

En moyenne, les pages web contenant au moins une image ont de bien meilleures performances que les pages qui n’en contiennent aucune. D’ailleurs, 97 % des résultats de la première page sur Google contiennent au moins une image.

Cependant, assurez-vous de bien ajouter un “texte alternatif” (ou Alt text) pour chacune de vos images. Vous pouvez en profiter pour utiliser votre mot clé, ou des synonymes.

Ajouter des données structurées, comme des schémas

Les données structurées, que l’on appelle aussi les balisages de schéma, sont un excellent moyen de pouvoir figurer sous forme d’extraits enrichis dans les résultats de recherche Google.

En tant que telle, ce n’est pas nécessairement une stratégie visant à vous classer dans les premières pages, mais de nombreuses données suggèrent que les extraits enrichis permettent tout de même d’augmenter votre CTR organique. Pour reprendre les dires de John Muller, Google utilisera également ces données structurées comme facteur de référencement dans un futur proche. Comme on dit toujours, ce qui est fait n’est plus à faire…

Améliorer son référencement en travaillant ses URLs

Sur WordPress, vous avez la possibilité de modifier les URL de chaque page de votre site. Pour cela, il suffit de vous rendre dans l’onglet “Permalink” du tableau de bord de votre éditeur WordPress. Vous pouvez également modifier la structure globale de votre site à partir des paramètres de Permalink. Pour que ces modifications boostent vos référencements, voici les conseils à retenir.

Utiliser votre mot-clé dans vos URLs

Inclure votre requête cible dans vos URLs est important en matière d’optimisation SEO pour plusieurs raisons. Pour commencer, Google utilise le contenu de vos URL comme un facteur de classement. Cela permettra donc d’indiquer au moteur de recherche le contenu de votre page et d’être mieux référencé pour ce mot clé précisément.

Optimisation Seo, Comment booster son optimisation SEO sur WordPress : les conseils que vous devez absolument connaitre

Retenez également que les URL contenant un mot clé ont un CTR organique de 45 % plus élevé que ceux qui n’en contiennent pas. La raison à cela est très simple : cela permet tout simplement de signaler aux internautes que votre page traite bien du sujet qui les intéresse.

Eviter les URL trop longues

Comme pour votre titre SEO, ou votre meta description, il est important de ne pas avoir la main trop lourde en matière d’URL. Cette dernière devrait contenir de 3 à 5 mots, au maximum !

Pourquoi ? Tout simplement, car il existe un lien très fort entre la longueur de vos URLs et votre référencement. En moyenne, les URL d’un site figurant en première position d’une requête Google contiendront moins de 50 caractères. Alors que les URLs de plus de 62 caractères figureront plutôt en dixième position. Entre les deux, on note une nette augmentation de la longueur des URLs.

En pratique, nous vous conseillons donc de vous limiter à votre requête cible (et à un terme comme “meilleur” ou “2020”) pour les URLs de votre site.

Attention à ne pas trop modifier vos URLs

Une fois que vous aurez choisi votre URL, il est également clairement déconseillé de la modifier à la légère. En effet, si vous le faites sans prendre les précautions nécessaires, vous risquez de faire chuter votre référencement pour cette page, mais aussi toutes celles qui contiendront un lien interne vers l’URL que vous venez de modifier.

Si vous devez absolument changer une URL, vous devez configurer une redirection 301 afin de signaler à Google et à vos visiteurs que vous avez modifié cette page.

Les stratégies d’optimisation SEO pour l’ensemble de votre site

Maintenant que nous nous sommes intéressés à l’optimisation SEO de vos titres, meta description, de votre contenu et de vos URLs, il est temps d’adopter une vision d’ensemble pour booster le référencement de votre site.

Voici les derniers conseils à appliquer pour que ce dernier figure en position de tête des résultats de recherches Google !

S’assurer que votre site se charge le plus rapidement possible

Depuis 2018, la vitesse de chargement de votre site est utilisée par Google pour déterminer votre référencement. Cela vaut aussi bien pour le chargement sur ordinateur que sur les appareils mobiles.

Donc si vous voulez que les techniques suivantes portent leurs fruits, et ne pas avoir perdu votre temps à travailler vos titres SEO pour finir dans la dixième page des résultats de recherche Google, assurez-vous que votre site se charge le plus rapidement possible.

Pour creuser sur ce sujet, nous vous invitons d’ailleurs à consulter l’article que nous avons dédié à la vitesse de chargement des pages de votre site. Vous y retrouverez plus de données et de conseils pratiques.

Utiliser les plugins pour rester sur la bonne voie

Si vous débutez en matière de référencement, il sera certainement assez compliqué de retenir les bonnes pratiques pour optimiser votre contenu. Vous pouvez donc vous aider d’un plugin comme Yoast pour faciliter votre optimisation SEO.

Tout l’intérêt d’un tel outil qui est, rappelons-le, gratuit, est de vous proposer des fonctionnalités d’analyse qui vous aideront à mettre en place les techniques que nous vous avons présentées dans cet article, comme la densité de votre requête, sa position dans votre meta description, ou son utilisation dans le texte alternatif de vos images.

Sous la forme d’un voyant vert, orange ou rouge, vous saurez si votre contenu est correctement optimisé. Surtout quels sont les points à améliorer pour figurer en tête des résultats de recherche sur Google.

Nous espérons que ces conseils vous auront été utiles pour améliorer votre optimisation SEO. Si vous avez la moindre question, n’hésitez pas à la poser en commentaire !