Devriez-vous acheter les Huawei FreeBuds Pro

Huawei a régulièrement amélioré ses offres audio au cours des deux dernières années sans vraiment bouleverser l’hégémonie de géants comme Apple. Mais tout cela pourrait être sur le point de changer avec les Huawei FreeBuds Pro. Une paire d’écouteurs sans fil offrant l’un des meilleurs systèmes de réduction du bruit et une qualité de son accru.

Avec ce modèle, Huawei annonce clairement son intention d’occuper désormais une place tout au moins aussi importante que Apple ou Samsung sur ce marché. Mais le Freebuds Pro est-il vraiment à la hauteur de cette ambition ?

Ce qu’il faut retenir à propos des Freebuds Pro de Huawei

Les FreeBuds Pro s’inscrivent dans la continuité des FreeBuds 3, les écouteurs sans fil au design ouvert de Huawei sortis en 2019. Cette fois-ci, la société a abandonné la conception ouverte au profit d’embouts en silicone pour mieux les fixer dans les oreilles et réduire l’impact du bruit environnant.

Bien entendu, les FreeBuds Pro s’appuient toujours sur le Bluetooth pour la connexion à la  source audio. Ils sont par ailleurs toujours équipés de la puce Kirin A1 qui est certifiée Bluetooth 5.2 et en termes de codecs, SBC et AAC sont pris en charge.

En dehors de l’ANC (système de réduction active du bruit), les FreeBuds Pro offrent la gamme habituelle de caractéristiques des véritables écouteurs sans fil haut de gamme :

  • commandes tactiles,
  • détection intra-auriculaire permettant d’arrêter la musique lorsque l’écouteur est retiré de l’oreille et de la reprendre lorsqu’il est remis en place,
  • étui de charge portable (qui peut être chargé sans fil)
  • plus de fonctionnalités avancée via l’application smartphone AI Life.

En outre, il est important de noter que ces écouteurs sont conçus pour être utilisés avec des appareils fonctionnant sous Android. Ils s’apparieront sans problème avec les iPhones, mais comme AI Life n’est pas disponible sur iOS, l’utilisateur sera très limité dans les fonctionnalités disponibles sur les FreeBuds Pro.

Huawei FreeBuds Pro : Design et fonctionnalités

L’une des principales plaintes concernant les Freebuds 3 était que le design ouvert compromettait de façon conséquente leur capacité à réduire le bruit extérieur. Cette architecture laisse en effet passer trop de son, ce qui dans le cas des FreeBuds 3, contrebalançait la solide technologie anti bruit des écouteurs. Ce problème a été résolu avec les FreeBuds Pro. Ils sont désormais dotés d’embouts en silicone qui scellent vos conduits auditifs et assurent une forte annulation passive du bruit en plus de l’ANC.

Les embouts assurent non seulement l’isolation sonore, mais aussi une meilleure tenue des écouteurs dans les oreilles. Vous avez le choix entre trois tailles et il est possible d’effectuer un test d’ajustement des embouts avec l’application AI Life.

A l’inverse de son prédécesseur, les FreeBuds pro introduisent des formes plus anguleuses avec des tiges courtes et rectangulaires qui remplacent celles plus longues et arrondies des FreeBuds 3. Ils sont donc moins lourds et les surfaces plates facilitent l’utilisation des commandes tactiles.

Cela dit, tout n’est pas parfait. L’un des plus gros défauts des FreeBuds Pro est l’absence de certification IP pour la résistance à l’eau ou à la poussière. Le fabricant prétend certes qu’ils sont résistants à l’eau, et dans les faits ils ne craignent pas une pluie légère. Mais étant donné l’absence de certification IP, mieux vaut ne pas tenter le diable avec de violentes averses ou des séances d’entraînement particulièrement transpirantes. C’est dommage, car leur tenue ferme dans l’oreille se prête bien à l’activité physique.

Conclusion

La gamme d’écouteurs Huawei a été un peu à la traîne, avec le FreeBuds 3 de 2019 manquant de basses, d’atténuation du bruit externe et gêné par des commandes tactiles peu réactives. Huawei a pris en compte ces critiques et les FreeBuds Pro qui en résultent sont une perspective bien plus attrayante. Offrant un ANC efficace, un son dynamique et percutant et un design compact et confortable. Ils représentent désormais une concurrence sérieuse pour des entreprises comme Sony, Bose et Apple.